ông “được thương mười hơn thương cha mẹ”(Tố Hữu)-Xít Ta Lin)Stalin/Staline đã diệt dân Ukraine bằng nạn đói thập niên 19(30) như thế nào ?/Comment Staline affamé l’Ukraine ?!

Comment Staline a affamé l’Ukraine

ShareAmerica

6 novembre 2015

Photo en noir et blanc. Deux femmes en train de marcher dans la rue, deux hommes amaigris gisant sur le trottoir, avec une femme agenouillée à côté de l’un d’eux (Wikimedia Commons)
Au début des années 1930, des millions de personnes sont mortes de faim en Ukraine. (Wikimedia Commons)

L’extermination par la faim en Ukraine dans les années 1930 : l’une des pires atrocités du XXe siècle et l’un des chapitres les plus tragiques de l’histoire de ce pays.

L’Holodomor, comme l’appellent les Ukrainiens, est l’aboutissement d’une grande famine orchestrée par Joseph Staline. Une famine qui a tué entre 3 et 7 millions de personnes* dans la période 1932-33. Pendant de longues années, pourtant, la répression et les privations qui ont coûté la vie à près d’un Ukrainien sur cinq sont restées largement méconnues en dehors de l’Union soviétique.

George W. Bush passe une médaille autour du cou de Robert Conquest (© AP Images)
Robert Conquest est décoré de la médaille présidentielle de la Liberté en 2005 pour ses travaux qui ont fait la lumière sur le règne de la terreur dans l’U.R.S.S. de Staline. (©AP Images)

La publication en 1986 de l’ouvrage Harvest of Sorrow (Sanglantes moissons), sous la plume de Robert Conquest, a changé la donne. Célèbre pour ses recherches sur l’Holodomor, l’historien aujourd’hui décédé y détaille minutieusement les crimes commis par Staline contre la paysannerie soviétique, y compris en Ukraine.

Robert Conquest se fonde sur des témoignages d’émigrés, des données économiques et de recensement, et des informations de presse. L’ampleur de l’Holodomor saute aux yeux rien qu’au style de l’auteur. Il compare le territoire ukrainien et ses 40 millions d’habitants à un vaste Bergen-Belsen,  le notoire camp de concentration dans l’Allemagne nazie. Quant à l’épaisseur imposante de son livre, il note que chaque lettre – non pas chaque mot, mais chaque lettre – correspond à la mort d’une vingtaine de personnes dans les faits qu’il détaille.

La genèse de l’Holodomor

See the source image

En 1929, Staline lance une campagne de répression politique – marquée par des arrestations, des déportations et des exécutions – contre des millions de paysans relativement bien lotis, à travers toute l’Union soviétique. Dans le même temps, il procède à la collectivisation des terres. Le droit à la propriété ainsi aboli, les paysans qui restent sont contraints de trimer dans des fermes d’État.

La famine en Ukraine s’installe en 1932, suite à la mise en place des premières mesures de collectivisation. Devant la résistance inattendue de la paysannerie ukrainienne, Staline décide d’accroître la part de la production céréalière due à l’État à un niveau qui n’est pas réaliste. Souvent, les paysans qui résistent ou refusent de se soumettre à ses ordres se font arrêter ou voient leur maison détruite.

Photo en noir et blanc. Des sacs de céréales empilés devant un groupe de paysans, une femme assise au premier plan à droite (Crédit photo : U.S. Committee for Ukrainian Holodomor Genocide Awareness 1932-33)
Des sacs de céréales étaient régulièrement confisqués aux ménages ukrainiens pendant l’Holodomor. (Crédit photo : U.S. Committee for Ukrainian Holodomor Genocide Awareness 1932-33)

« L’Ukraine est délibérément prise pour cible par Staline et on lui fait porter la responsabilité de la crise générale » de la politique du dirigeant soviétique, commente l’historien et auteur américain Timothy Snyder dans un entretien accordé à ShareAmerica. « L’Ukraine est donc en butte à des mesures particulières (…), telles la fermeture des frontières, la saisie des semences qu’il faudrait planter pour avoir des récoltes l’année suivante, etc. » Le bilan est catastrophique : un nombre considérable d’Ukrainiens meurent de faim.

L’Holodomor prend fin à l’automne 1933 : Staline est alors convaincu qu’il est venu à bout des Ukrainiens, et il les autorise enfin à conserver une petite partie de ce qu’ils cultivent.

Devoir de mémoire

Vue du monument à la mémoire des victimes de l’Holodomor, de nuit, derrière un grillage, des bâches bleues au sol et un engin sur la droite (Département d’État/D.A. Peterson)
Vue du monument à la mémoire des victimes de l’Holodomor érigé à Washington et qui sera inauguré le 7 novembre (Département d’État/D.A. Peterson)

Le 4 août, le monument à la mémoire des victimes de l’Holodomor* a été installé à Washington, près du Capitole. Un hommage rendu aux millions de victimes innocentes qui ont péri pendant la grande famine en Ukraine orchestrée par Staline. Ce monument doit être inauguré le 7 novembre.

Rejoignez la conversation sur l’Ukraine en suivant @UnitedforUkr sur Twitter et abonnez-vous à notre infolettre hebdomadaire sur United for Ukraine*.

See the source image
Share America

Để lại lời nhắn

Điền thông tin vào ô dưới đây hoặc nhấn vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s

Trang web này sử dụng Akismet để lọc thư rác. Tìm hiểu cách xử lý bình luận của bạn.