Covid-19 en France :Covid-19 : 91 décès en 24 heures, 1 100 patients de moins en une semaine dans les hôpitaux français/Dịch cúm Tàu tại Pháp-theo báo Le Parisien

Le Parisien : Actualités en direct et info en continu

Covid-19 : 91 décès en 24 heures, 1 100 patients de moins en une semaine dans les hôpitaux français

La fin de la quatrième vague de coronavirus poursuit sa lente décrue, notamment en métropole.
Illustration. La tension dans les services hospitaliers est en diminution régulière depuis plusieurs semaines. LP/ Faustine Léo
Illustration. La tension dans les services hospitaliers est en diminution régulière depuis plusieurs semaines. LP/ Faustine Léo

0Par Le Parisien Le 20 septembre 2021 à 18h26, modifié le 20 septembre 2021 à 18h52

Alors que le cap des 50 millions de Français ayant reçu une première dose de vaccin vient d’être atteint, une vague d’optimisme pourrait succéder à cette quatrième vague épidémique qui semble toucher à sa fin. Interrogé dans les colonnes du Parisien ce dimanche, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, expliquait qu’il y avait « des raisons d’espérer » que le pire de la crise est passé.

« La couverture vaccinale est exceptionnelle dans notre pays : bientôt 9 Français éligibles sur 10 seront vaccinés (…) Les contaminations baissent de 30 % par semaine, même si chaque jour 8 000 personnes en moyenne sont encore infectées », rappelait-il, chiffres à l’appui. Justement, selon les données de Santé publique France de ce lundi, la tendance à la baisse semble se poursuivre. Même si les chiffres remontés le lendemain des week-ends peuvent être perturbés par ce dernier.

Néanmoins, on constate une baisse continue de nouvelles entrées à l’hôpital en raison du coronavirus. Ce lundi, 373 ont été recensées contre 446 il y a sept jours. Ainsi, les lits se libèrent peu à peu avec 9 986 personnes hospitalisées pour Covid-19 il y a une semaine et 8 845 ce lundi.

Près de 70 % des ados ont reçu une dose

Même observation de décrue du côté des malades pris en charge dans les services de soins intensifs avec 1 805 personnes contre 2 103 il y a une semaine. Ce lundi, 114 entrées dans ces services avaient été signalées contre 116 lundi dernier. Des Français continuent toutefois de perdre la vie des suites d’une infection au coronavirus. Ainsi, 91 décès sont répertoriés sur les dernières 24 heures. Ils étaient 86 la semaine dernière. Le nombre total de décès depuis le début de l’épidémie s’élève à 116 121, dont 89 324 à l’hôpital.


À lire aussiEpidémie de Covid-19 : et si le pire était derrière nous ?


Toutefois, le relâchement des gestes barrière, la menace d’un nouveau variant ou un potentiel effet de la rentrée scolaire et du retour dans les milieux clos (en raison des conditions météorologiques) continuent de menacer la tendance de l’épidémie.

Le taux d’incidence, nombre de cas positifs pour 100 000 habitants, en France de 75,5 ce lundi. Il était de 240 il y a un mois. Le taux d’incidence est ce soir inférieur à 50 dans 41 départements (sur 101) et inférieur à 100 dans 89 départements.

La situation est d’ailleurs très différente selon les départements français. Outre les territoires ultramarins toujours très touchés et en retard sur la vaccination par rapport à la métropole, les départements du pourtour méditerranéen sont toujours avec des taux d’incidence et des pressions hospitalières au-dessus de la moyenne nationale.

Du côté de la vaccination, si elle a énormément ralenti, la campagne d’injection se poursuit lentement. « On a dépassé les 69 % d’élèves de 12-17 ans qui ont eu déjà une première injection », assurait, ce lundi, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Banquer lors d’une visite dans un collège de l’Oise.

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 50 102 414 personnes ont reçu au moins une injection (soit 74,3% de la population totale) et 47 654 418 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 70,7% de la population totale). Au total, 42 273 premières injections ont été réalisés ce lundi selon la direction générale de la santé.

Dans le même temps, sur la base d’un essai clinique mené sur 2 268 enfants âgés de 5 à 11 ans, Pfizer assure que son vaccin est « bien toléré » et qu’il offre une réponse immunitaire « robuste » dans cette tranche d’âge.

Covid-19 : les Etats-Unis doivent annoncer lundi la réouverture de leurs frontières aux Européens

Les voyageurs vaccinés européens et du Royaume-Uni devraient être autorisés à entrer aux États-Unis, mais l’introduction des nouvelles règles pourrait prendre quelques semaines d’un point de vue administratif.
L’épidémie de coronavirus décroît progressivement en France et les mesures restrictives pourraient s’en trouver allégées. Daniel SLIM / AFP.
L’épidémie de coronavirus décroît progressivement en France et les mesures restrictives pourraient s’en trouver allégées. Daniel SLIM / AFP.

1Par Le Parisien avec AFP Le 20 septembre 2021 à 17h14, modifié le 20 septembre 2021 à 17h37

La tenue de la prochaine assemblée générale de l’ONU a-t-elle influé sur la décision de l’administration Biden ? Cela ne serait pas surprenant tant les relations entre l’oncle Sam et l’Europe, et particulièrement la France, sont tendues ces jours-ci. Dans ce contexte, les Etats-Unis vont opportunément autoriser l’entrée sur leur territoire aux voyageurs vaccinés contre le Covid-19 en provenance de l’Union européenne et du Royaume-Uni, levant des restrictions mises en place en mars 2020, rapportent lundi CNN et le site Politico.

Les médias, qui citent chacun plusieurs sources anonymes au fait du dossier, précisent que l’annonce sera faite lundi. Le Financial Times ajoute que la levée des restrictions sera effective en novembre. Le « travel ban » serait alors resté en vigueur près de 20 mois.

Frontières fermées depuis mars 2020

Stavros Lambrinidis, ambassadeur de l’Union européenne aux Etats-Unis, a lui tweeté lundi qu’il « espérait une annonce positive très prochainement » sur le sujet des voyages vers les Etats-Unis

Les frontières américaines sont fermées à des millions de voyageurs internationaux, qu’ils soient testés ou vaccinés, depuis mars 2020, une situation qui a provoqué une impatience croissante chez les Européens notamment, causant des situations personnelles et familiales douloureuses. L’Union européenne avait certes annoncé le 30 août le retour de restrictions aux voyages non essentiels vers son territoire depuis les Etats-Unis, mais en laissant aux Etats membres la possibilité de lever l’interdiction pour les personnes totalement vaccinées.


À lire aussi

Crise des sous-marins : «Mon retour à Paris marque la gravité du moment», analyse l’ambassadeur de France à Washington


L’annonce américaine, si elle était confirmée, interviendrait dans un contexte de très grande tension entre les Etats-Unis et la France, dans une affaire de vente de sous-marins à l’Australie

Để lại lời nhắn

Điền thông tin vào ô dưới đây hoặc nhấn vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s

Trang web này sử dụng Akismet để lọc thư rác. Tìm hiểu cách xử lý bình luận của bạn.