Cúm Tàu tại Pháp và thế giới theo Parismatch

Trois salariés de CNN licenciés pour non respect de l’obligation vaccinale

Paris Match | Publié le 06/08/2021 à 10h27

La Rédaction avec AFP

Devant le siège de CNN à Atlanta, en Géorgie, en octobre 2018.
Devant le siège de CNN à Atlanta, en Géorgie, en octobre 2018. Ron Harris/AP/SIPA

La chaîne de télévision américaine a procédé au licenciement de trois de ses employés, qui n’avaient pas respecté l’obligation de se vacciner.

CNN a annoncé jeudi à son personnel que trois salariés avaient été licenciés pour avoir enfreint la politique sanitaire de la chaîne, venus travailler sans être vaccinés contre le Covid-19, selon les médias américains.

Dans un mémo interne envoyé par courriel au personnel, ayant fuité dans plusieurs médias américains, le président de CNN, Jeff Zucker, a expliqué que la chaîne avait été informée que trois de ses employés s’étaient présentés au bureau sans être vaccinés la semaine dernière. Tous les trois, a-t-il dit, ont été «licenciés».

“Tolérance zéro”

«Permettez-moi d’être clair : nous avons une politique de tolérance zéro à cet égard», a-t-il déclaré dans des extraits du mémo tweeté par Oliver Darcy, un journaliste de CNN.

A lire :En France, les opposants au passe sanitaire ne désarment pas

Le mémo ne précise pas le nom, ni le poste occupés par les employés licenciés. Sollicitée par l’AFP, CNN n’a pas donné suite immédiatement.

La chaîne avait mis en place un système basé sur la confiance, exigeant que les salariés se fassent vacciner mais sans qu’ils aient à en apporter la preuve. Mais cela pourrait changer à l’avenir, selon Jeff Zucker.

Le vaccin est obligatoire pour toute personne travaillant sur le terrain, en contact avec d’autres employés ou en présentiel dans les bureaux de CNN, a-t-il précisé dans le mémo.

Retour au travail repoussé

En mai, le gouvernement fédéral des Etats-Unis a estimé que les employeurs pouvaient légalement exiger que le personnel présent sur le lieu de travail soit vacciné contre le Covid-19.

Les géants de la technologie, dont Facebook, Google et Microsoft, ont tous affirmé que leurs employés pourraient se faire vacciner avant de retourner travailler en présentiel.

Jeff Zucker a par ailleurs annoncé que le retour au travail de ses salariés, prévu le 7 septembre serait repoussé à une date ultérieure en octobre.

Actuellement, environ un tiers du personnel de la rédaction américaine travaille en présentiel, sur une base volontaire, a-t-il précisé.

Pass sanitaire validé en France, hausse en réanimation… le point sur le coronavirus

Paris Match | Publié le 05/08/2021 à 19h36 |Mis à jour le 05/08/2021 à 19h39 La Rédaction, avec AFP

Un rassemblement contre le pass sanitaire, jeudi, à Paris.
Un rassemblement contre le pass sanitaire, jeudi, à Paris. REUTERS/Benoit Tessier

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La situation en France

Le Conseil constitutionnel français a validé jeudi la loi instaurant le pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants, deux mesures clés de la stratégie anti-Covid du président Emmanuel Macron, mais qui font l’objet d’une contestation croissante dans la rue. Face à la flambée de l’épidémie de Covid-19, qui a fait plus de 112.000 morts en France, le pass sanitaire – test Covid négatif récent, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement – est entré en vigueur le 21 juillet dans les “lieux de loisirs et de culture” rassemblant plus de 50 personnes. Députés et sénateurs ont voté à l’issue de six jours de débats houleux son extension à partir du 9 août aux cafés, restaurants, trains grandes lignes et vols intérieurs, ainsi qu’aux patients non urgents et visiteurs dans les établissements de santé et maisons de retraite.

A lire :Passe sanitaire : le RN dénonce “les excès” de “certains manifestants”

Mais des députés de gauche avaient saisi le Conseil constitutionnel, garante du respect de la Constitution et des droits fondamentaux, dénonçant une généralisation “disproportionnée” du pass, marquant “plusieurs ruptures du principe d’égalité”. Les juges constitutionnels ont estimé que le pass sanitaire résulte d’une “conciliation équilibrée” entre libertés publiques et protection de la santé, dans une décision cruciale pour la mise en place prévue lundi de ce dispositif par le gouvernement. Les jeunes entre 12 et 17 ans en sont exemptés jusqu’au 30 septembre.

Le nombre des hospitalisations continue d’augmenter en France avec 1.420 patients en soins critiques jeudi, une semaine après que le seuil de 1.000 malades a été franchi dans ces services qui traitent les cas les plus graves, selon les chiffres publiés par Santé publique France. Avec 150 nouvelles admissions en 24 heures, les soins critiques accueillaient jeudi 1.420 malades contre 1.371 mercredi et 1.015 il y a une semaine. Cet indicateur était passé sous le seuil de 1.000 le 7 juillet, avant d’entamer une remontée. Le nombre des hospitalisations est également en hausse: 8.210 patients jeudi (dont 712 nouvelles admissions en 24 heures) contre 8.134 la veille et 7.236 il y a une semaine. “Après le temps de la vague épidémique est venu celui de la vague hospitalière. Ici à Aix-en-Provence avec des patients de plus en plus jeunes admis en réanimation, non vaccinés pour 90% d’entre eux”, a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d’une visite dans un centre hospitalier. Le nombre de décès quotidiens liés au Covid-19 dans les hôpitaux repart également à la hausse avec 52 morts en un jour.

200 millions de cas dans le monde

La pandémie de Covid-19, qui repart de plus belle avec le variant Delta, a contaminé plus de 200 millions de personnes dans le monde selon un comptage de l’AFP jeudi, notamment en Asie où la Chine promet de partager deux milliards de doses de vaccin. Pékin “va s’efforcer de fournir deux milliards de doses de vaccin au monde” cette année et promet un don de 100 millions de dollars au système international Covax de distribution des vaccins aux pays les plus pauvres, a annoncé le président Xi Jinping. Le variant Delta a à présent été détecté dans le pays d’où est parti la pandémie, avec un nombre quotidien de contaminations jamais atteint depuis des mois, et une politique de dépistage massif. Ailleurs en Asie, mais aussi en Australie où les autorités ont annoncé jeudi un sixième confinement de Melbourne, la deuxième ville du pays, le variant Delta provoque un regain épidémique.

Macron confirme une 3e dose de vaccin anti-Covid “pour les plus âgés et les plus fragiles” en septembre

Paris Match | Publié le 05/08/2021 à 12h00 La Rédaction, avec AFP

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron a annoncé une campagne de rappel vaccinal à partir de septembre pour “les plus âgés et les plus fragiles”. Hannah Mckay / Reuters

Le gouvernement se prépare à une campagne de rappel avec une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 pour “les plus fragiles et les plus âgés”.

Le président français Emmanuel Macron a confirmé jeudi que son gouvernement se préparait à organiser une campagne de rappel vaccinal anti-Covid “à la rentrée” en septembre pour “les plus fragiles et les plus âgés”.

“Oui, il faudra vraisemblablement une troisième dose, pas pour tout le monde tout de suite mais en tout cas pour les plus âgés et les plus fragiles (…), à ce stade, mais on apprend à chaque étape”, a-t-il expliqué lors d’une nouvelle vidéo tournée en selfie depuis le fort de Brégançon (sud), la résidence d’été des chefs d’Etat français.

Il avait déjà annoncé le 12 juillet le principe d’une campagne de rappel à la rentrée pour les plus vulnérables, comme le font d’autres pays, comme Israël.

Début août, l’Allemagne a annoncé qu’elle allait proposer dès le 1er septembre l’administration d’une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 aux populations âgées et vulnérables, ainsi qu’aux personnes qui n’ont pas reçu de vaccin à ARN messager.

Une troisième dose pour les immuno-déprimés

En France, le périmètre exact des personnes qui se verront proposer un rappel vaccinal à la rentrée devrait faire l’objet d’un arbitrage “la semaine prochaine”, a annoncé mardi le ministère de la Santé. Actuellement, la troisième dose n’est préconisée que pour les personnes immuno-déprimées, telles que celles ayant reçu une greffe.

Depuis lundi, le chef de l’Etat poste sur les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, très regardés par les jeunes, des explications pédagogiques sur le vaccin, alors que doit être mis en place dans quelques jours un pass sanitaire obligatoire étendu à de nouveaux lieux publics, dont les cafés et restaurants. Sous réserve de la validation de la loi par le Conseil constitutionnel, dont le verdict est attendu dans la journée.

Pour cette 9e vidéo le chef de l’Etat a de nouveau changé de décor, en se filmant en chemise sans cravate dans les jardins du fort.

Để lại lời nhắn

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s

Trang web này sử dụng Akismet để lọc thư rác. Tìm hiểu cách xử lý bình luận của bạn.