Một người phụ nữ thời Quốc Xã đã cứu nhiều trẻ em Do Thái trong trại tập trung bằng cách thuốc cho các bé bất tĩnh bỏ vào quan tài chuyển ra ngoài.60 năm sau bà được đề nghị Nobel Hoà Bình !-Sante+

Cette femme droguait des enfants et les mettait dans des cercueils. 60 ans plus tard, elle a été nominée pour le prix Nobel de la paix

 Par : Adam T

Cette femme droguait des enfants et les mettait dans des cercueils. 60 ans plus tard, elle a été nominée pour le prix Nobel de la paix
Les guerres font des ravages un peu partout dans le monde. Elles touchent de plus en plus les enfants du fait de leur faiblesse et de leur vulnérabilité. Chaque année, des milliers d’enfants sont victimes de guerres et sont séparés de leurs familles et de leurs pays. L’Holocauste était l’une de ces périodes les plus violentes, cruelles et dévastatrices de l’histoire humaine.

Au moins 1,5 million d’enfants furent assassinés pendant l’Holocauste, y compris 1,1 million d’enfants juifs, des milliers d’enfants tsiganes, des enfants allemands handicapés physiques et mentaux, des enfants polonais ainsi que des enfants de l’Union soviétique.  Mais au milieu de cette catastrophe et de cette douleur, des héros et des anges de chair et de sang sont apparus pour donner de la force aux faibles et pour guider les personnes sans défense, qui étaient tous victimes de la guerre. 

Irena Sendler, l’infirmière héroïne

Cette femme droguait des enfants et les mettait dans des cercueils

L’un de ces anges était une infirmière polonaise appelée Irena Sendler, qui a fait absolument tout ce qu’elle pouvait pour sauver plus de 2.500 enfants juifs, qui sans son aide auraient fait partie des innombrables victimes innocentes de l’Holocauste.

Cette femme droguait des enfants et les mettait dans des cercueils

Pour mieux comprendre sa motivation et la raison pour laquelle elle a aidé ces victimes, il est nécessaire de remonter un peu dans l’histoire de cette grande dame. Irena est née le 15 février 1910 à Varsovie, en Pologne. Son père, Stanislaw Krzyżanowski, était un médecin très connu et très célèbre qui est décédé de typhus quand Irena avait l’âge de 7 ans. Son père a été infecté par des patients que ses collègues avaient rejetés en raison de leur état contagieux. Cet acte a marqué sa fille, qui a décidé de faire tout son possible pour aider les personnes pauvres et démunies.

Cette femme droguait des enfants et les mettait dans des cercueils

Lorsque les juifs de Varsovie ont été mis dans les ghettos, Irena a rejoint le ŻEGOTA (la Commission d’aide aux juifs). Elle travaillait au service d’aide sociale de la municipalité de Varsovie et cela lui permettait d’entrer et de ressortir du ghetto de Varsovie habillée en infirmière. Elle pouvait aussi fournir clandestinement des vivres, des vêtements, des médicaments et des vaccins pour les enfants juifs des ghettos. Et dès le début, elle avait travaillé avec d’autres collaborateurs pour «transporter» les enfants hors des ghettos et les a placés dans des orphelinats et des familles d’accueil aimantes, loin des nazis et d’une mort certaine.

Cette femme droguait des enfants et les mettait dans des cercueils

Irena a usé de tous les moyens dont elle disposait pour pouvoir faire sortir les enfants. Elle les cachait dans des ambulances déjà occupées par des personnes gravement blessées, dans des charrettes, dans des sacs à ordures, et même dans des cercueils. Parfois, elle droguait les enfants pour faire croire aux autorités qu’ils étaient morts ou elle les faisait endormir.

Au total, plus de 2 500 enfants ont été sauvés grâce à Irena. Le gouvernement polonais avait proposé que cette brave personne soit élevée au rang d’Héroïne nationale, ce que le Sénat a voté à l’unanimité. Irena a été également nominée, en plus des nombreux prix et récompenses qu’elle a reçus, pour le prix Nobel de la paix en 2007. Malheureusement, Irena « l’Ange de Varsovie » est morte un an plus tard, à l’âge de 98 ans sans avoir reçu le prix.
 
Pour l’honorer, l’auteur Anna Mieszkowska a publié en 2012 son livre “Irena Sendlerowa : La mère des enfants de l’holocauste” et Bernard Dan lui a rendu hommage dans son roman Le Livre de Joseph. Un téléfilm biographique a été également réalisé et sorti en 2009 en hommage à cette personne. Son titre original américain est “The Courageous Heart of Irena Sendler”.

Để lại lời nhắn

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.