một ông cực hữu Antifa, nói là ủng hộ Đỗ Nam Trâm tát cạn đầm lầy chính trị , xâm chiếm toà nhà QH(đế quốc đã chết)Mỹ bị bắt-ParisMatch

Invasion du Capitole : l’émeutier au sweat “Camp Auschwitz” arrêté

Paris Match ||Mis à jour le 

Kahina Sekkai

Robert Keith Packer
Robert Keith Packer a été interpellé le 13 janvier 2021.DR

Robert Keith Packer, l’homme photographié portant un pull «Camp Auschwitz» durant l’invasion du Capitole, a été interpellé en Virginie.

Une des images les plus marquantes de l’invasion du Capitole. Robert Keith Packer, un des partisans de Donald Trump qui avait forcé l’entrée du bâtiment abritant le Congrès américain, a été arrêté ce mercredi à Newport News, en Virginie, selon CNN. L’homme de 56 ans avait choqué de nombreuses personnes en arborant un sweat portant l’inscription «Camp Auschwitz», avec un crâne similaire à celui arboré par la 3e division Waffen-SS «Totenkopf». En dessous était inscrit : «Work brings freedom», une traduction approximative de la phrase «Arbeit macht frei», installée sur les grilles des camps de concentration. Et à l’arrière, l’inscription «Staff». Il avait été photographié devant et à l’intérieur du Capitole. Sur le cliché réalisé après son interpellation, on le reconnaît notamment à sa barbe, légèrement dissimulée par un masque.

La chaîne avait révélé son identité lundi, interrogeant certains de ses voisins. «Il a toujours été extrémiste et très expressif de ses croyances», a déclaré l’un d’eux. L’homme est déjà connu des autorités : il a été condamné à trois reprises pour conduite en état d’ivresse et contrefaçon de documents publics. Une enquête ouverte à son encontre pour effraction en 2016 avait été close.

“Nous vous aimons. Vous êtes très spéciaux”

Plus de 80 personnes ont été arrêtées et mises en examen pour leur participation à l’invasion du Capitole, après une manifestation en soutien à Donald Trump, interrompant la certification des résultats de l’élection présidentielle par le Congrès. Quatre émeutiers sont décédés, dont une femme mortellement touchée par la balle d’un policier alors qu’elle entrait par une fenêtre cassée. Un policier a été tué et un second s’est suicidé, samedi. Le même jour, un quinquagénaire de Géorgie, mis en examen pour effraction du Congrès, s’est également donné la mort.

A lire :Qui sont les émeutiers du Capitole?

Donald Trump, privé de son compte Twitter depuis vendredi, a défendu mardi ses appels à ses partisans à se battre «comme des diables» pour «arrêter le vol», assurant que ses propos étaient «parfaitement appropriés». Plusieurs membres de son administration ont démissionné, à quelques jours de la fin de son mandat, pour marquer leur désaccord avec la faible réponse apportée par le président le jour-même. Il s’était exprimé dans une vidéo, appelant sans conviction à un retour au calme, tout en donnant raison aux émeutiers sur le fond : «Rentrez chez vous, nous vous aimons. Vous êtes très spéciaux. Vous avez vu ce qui s’est passé. Vous avez vu la façon dont les gens sont traités, ils sont si mauvais et si diaboliques. Mais rentrez chez vous et rentrez en paix», avait-il déclaré.

Mis en examen pour l’invasion du Capitole, un quinquagénaire se suicide

Paris Match ||Mis à jour le 

Kahina Sekkai

Capitole
Des partisans de Donald Trump ont envahi le Capitole, le 6 janvier 2021.Stephanie Keith / Reuters

Christopher Stanton Georgia, 53 ans, s’est suicidé samedi. Il venait d’être mis en examen pour avoir participé à l’invasion du Capitole, mercredi.

Issue dramatique après un événement historique. Samedi, Christopher Stanton Georgia, âgé de 53 ans, s’est tué chez lui à Alpharetta, en Géorgie. Sa femme avait découvert son corps le matin, dans leur cave. «Profondément choquée», elle avait expliqué aux secours qu’il y avait «du sang partout», selon les documents révélés par le «Daily Mail». La police, dépêchée sur place, avait saisi deux fusils semi-automatiques. Une autopsie a démontré mardi que le quinquagénaire s’est donné la mort en se tirant une balle dans la poitrine, précise Fox 5 Atlanta.

Trois jours plus tôt, l’homme se trouvait à Washington, où il a assisté au discours de Donald Trump puis a participé à l’invasion du Capitole par des partisans du président sortant en pleine certification des résultats de l’élection présidentielle par le Congrès. Il avait été arrêté au milieu d’un groupe de manifestants refusant de se disperser puis mis en examen pour effraction du Capitole et violation du couvre-feu instauré dans la capitale. A Washington, l’effraction est un délit pour lequel Christopher Stanton Georgia n’encourait que 180 jours de prison au maximum ou une amende de 1000 dollars.https://sdk.playtem.com/mediation/sf/r.html

A lire :Qui sont les émeutiers du Capitole ?

Plus de 80 personnes ont été mises en examen pour leur participation à l’invasion du Capitole, la plupart pour effraction, certains pour vol voire pour menaces et infractions aux lois sur le port d’armes. Quatre manifestants sont morts au cours de l’événement, dont une tuée par un policier du Capitole alors qu’elle entrait par une fenêtre cassée. Un policier a été tué et un second s’est suicidé samedi.

Để lại lời nhắn

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.