Tình hình cúm Tàu(Covid-19..)Nước Anh phải cô lập phong toã/Le Royaume-Uni isolé-ParisMatch

Le Royaume-Uni isolé, le virus mutant “n’est pas hors de contrôle”, selon l’OMS… le point sur le coronavirus

Paris Match | Publié le 21/12/2020 à 20h50 |Mis à jour le 21/12/2020 à 21h27 La Rédaction avec AFP

L'entrée, fermée, de l'Eurostar à Bruxelles, lundi.
L’entrée, fermée, de l’Eurostar à Bruxelles, lundi. REUTERS/Yves Herman

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants… Le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde.

La situation en France

Selon le dernier bilan des autorités sanitaires fourni lundi, le pays a enregistré 5.797 nouveaux cas en 24 heures, en baisse par rapport au week-end (12.799 cas dimanche), les chiffres de début de semaine marquant toujours un creux. La maladie a fait 60.900 morts depuis le début de la pandémie.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, ainsi que le ministre de la Santé Olivier Véran, ont affirmé lundi que la France commencerait sa campagne de vaccination dimanche, comme l’Allemagne et l’Espagne, dans le cadre d’une coordination européenne, anticipant le feu vert donné lundi soir par la Commission européenne au vaccin Pfizer-BioNTech. “La vaccination débutera dans les 27 pays de l’UE les 27, 28 et 29 décembre. À tous les sceptiques, à tous ceux qui en doutaient, l’Europe a montré qu’elle était bien plus qu’un grand marché: une communauté de destin”, a twitté le Premier ministre Jean Castex après ce feu vert.

Un premier cas de la nouvelle souche découverte en Italie

A lire aussi : Risques, propagation… ces questions autour de la nouvelle souche de covid-19

L’Italie a détecté dimanche un premier cas de contamination par une nouvelle souche du coronavirus, soupçonnée d’être plus contagieuse et identifiée d’abord au Royaume-Uni, décidant de suspendre les vols en provenance de ce pays. Dans un communiqué diffusé dans la soirée, le ministère de la Santé précise qu’un patient contaminé par la nouvelle souche a été identifié en Italie auprès de l’hôpital militaire Celio de Rome. Cet hôpital a mis en évidence «le génome du virus SARS-CoV-2 provenant d’un sujet qui a été testé positif à la variante (du virus du Covid-19, ndlr) rencontrée ces dernières semaines en Grande Bretagne», indique le communiqué. Le patient était rentré depuis peu de Grande Bretagne par avion et lui et ses proches sont en isolement, selon la même source.

Plus tôt dans la journée l’Italie avait annoncé la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

L’UE donne son feu vert au vaccin Pfizer

L’Union européenne a autorisé le vaccin de Pfizer-BioNTech après le feu vert du régulateur européen, l’Agence des médicaments (AEM). L’AEM a par ailleurs affirmé que rien ne prouve que ce vaccin n’est pas efficace contre la nouvelle souche du coronavirus. Les laboratoires BioNTech et Pfizer ont dans la foulée indiqué être “prêts” à livrer les doses aux pays de l’UE. Plusieurs pays européens, dont la France et l’Allemagne, veulent débuter la vaccination dans les tout prochains jours.

A lire aussi : Covid-19: les vaccins restent efficaces contre la nouvelle souche

Le Royaume-Uni coupé du monde

Touché par une souche plus contagieuse du nouveau coronavirus, le Royaume-Uni se trouve brutalement coupé du monde après la décision de nombreux pays de suspendre leurs liaisons, au risque d’un chaos dans ses approvisionnements à quelques jours de Noël et de la sortie du marché unique européen. Le Premier ministre Boris Johnson a provoqué la stupeur et parfois la colère pendant le week-end en reconfinant, avec quelques heures de préavis, 16 millions d’habitants de Londres et du sud-est de l’Angleterre. La liste des pays décidant de suspendre les arrivées de voyageurs en provenance du Royaume-Uni, qui comprend la plupart des pays de l’UE, n’a eu de cesse de s’allonger lundi, avec désormais la Russie et l’Inde notamment.

L’OMS prend le contrepied du ministre de la Santé britannique

La nouvelle variante du coronavirus découverte au Royaume Uni, à la contagiosité plus élevée, “n’est pas hors de contrôle”, a affirmé lundi l’Organisation mondiale de la santé, appelant à appliquer les mesures sanitaires ayant fait leurs preuves. “La variante actuellement à l’étude a été signalée (par le Royaume-Uni, ndlr) à l’OMS le 14 décembre”, a déclaré Maria Van Kerkhove, responsable de la gestion de la pandémie à l’OMS, en conférence de presse. “Ce qu’ils nous ont dit, c’est qu’ils étudiaient une augmentation du taux de reproduction du virus (R0, ndlr) de 1,1 à 1,5”, a-t-elle détaillé.

Le ministre de la Santé britannique, Matt Hancock, a estimé dimanche que “la nouvelle souche du coronavirus était hors de contrôle”, semant l’inquiétude dans toute l’Europe, même si rien ne démontre à ce stade que cette variante entraîne des formes plus graves ou résistera aux vaccins selon les experts. A Genève, l’OMS s’est voulue rassurante, martelant son message sur le respect des gestes barrière. “Nous avons eu un R0 (taux de reproduction du virus, ndlr) beaucoup plus élevé que 1,5 à différents moments de cette pandémie et nous l’avons maîtrisé. Cette situation n’est donc pas, en ce sens, hors de contrôle”, a déclaré le responsable des situations d’urgence sanitaire à l’OMS, Michael Ryan, aux journalistes. “Même si le virus est devenu un peu plus efficace en matière de propagation, il peut être arrêté”, a-t-il insisté. Le haut responsable de l’OMS a jugé que les mesures actuellement en place étaient “les bonnes”. “Nous devons continuer à faire ce que nous avons fait” jusqu’à présent, a-t-il ajouté.

Restrictions en Corée du Sud

La Corée du Sud a interdit les rassemblements de plus de quatre personnes dans la capitale, Séoul, et sa région, pour endiguer une nouvelle vague épidémique, alors que le pays vient d’enregistrer 24 décès dus au coronavirus en 24 heures, un record pour lui.

Le point dans le monde

La pandémie a fait au moins 1,69 million de morts dans le monde depuis son apparition, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi.

Plus de 76,7 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. Les États-Unis restent le pays le plus touché avec 317.684 morts officiellement comptabilisés, suivis par le Brésil (186.764 décès), l’Inde (145.810), le Mexique (118.202) et l’Italie (68.799).

Để lại lời nhắn

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.