Vụ cháy Nhà Thờ Đức Bà Paris/Notre-Dame de Paris, le coeur de la France en feu -Paris Match

Notre-Dame de Paris, le coeur de la France en feu 

Paris Match | Publié le 16/04/2019 à 12h53 |Mis à jour le 16/04/2019 à 19h27 La Rédaction

Le numéro 3649 de Paris Match.
Le numéro 3649 de Paris Match. Paris Match

Paris Match consacre un numéro spécial à l’incendie qui a ravagé une partie de Notre-Dame de Paris lundi soir.  

Une fumée immense qui assombrit le ciel de la capitale et fait pleurer la France. Paris s’est construit à ses pieds, le monde entier vient la visiter. De l’Hôtel-Dieu à l’hôtel de ville jusqu’au palais des Tuileries, elle a vu tout flamber à ses portes.

Comme miraculeusement préservée des ravages de l’Histoire. Plus que le symbole de la ville, au même titre que la Dame de fer, la Dame de pierre est la mémoire d’un peuple, l’un des plus hauts lieux de la chrétienté… et le point zéro des routes du pays. On la pensait éternelle. Indestructible, bien qu’usée par les ans. Le premier jour de la semaine sainte a signé celui de sa destruction. Mais les Français veulent croire à sa résurrection.

L’alarme a retenti à 18h30

Comme chaque jour depuis le début des travaux de restauration, les ouvriers ont quitté le chantier à 17 heures. Des fidèles affluent pour la messe, qui commence à 18 h 15. Un quart d’heure plus tard, l’alarme retentit. Aucun feu n’est encore visible. Sans comprendre ce qui se joue, 1 000 personnes sont évacuées. Très vite, les flammes parties des combles embrasent le toit, font pleuvoir cendres et braises… Aux premières loges, à l’hôtel de ville, Anne Hidalgo alerte aussitôt les pompiers. Dans la soirée, une enquête sera ouverte pour « destruction involontaire par incendie ».

A l’intérieur de Notre-Dame dévastée 

Paris Match | Publié le 16/04/2019 à 07h59|Mis à jour le 16/04/2019 à 08h09 

A l’intérieur de Notre-Dame de Paris, les dégâts de l’incendie survenu lundi soir sont terribles. Si les œuvres les plus rares ont été sauvées, l’édifice porte désormais un trou béant dans son cœur. 

Lundi soir, sous l’œil du monde entier, la flèche qui surplombait Notre-Dame s’est effondrée. L’incendie qui a détruit toute la toiture de l’édifice religieux a dévoré la charpente, longue de plus de 100 mètres. A l’intérieur du monument, un trou béant rappelle désormais le triste souvenir de ce feu tragique. Si les œuvres les plus rares ont été sauvées, le triste spectacle des murs noircis par les flammes hantera pendant encore longtemps les esprits. Le «bilan matériel est dramatique», a expliqué le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole des pompiers de Paris, cité par l’AFP. «L’ensemble de la toiture est sinistrée, l’ensemble de la charpente est détruite, une partie de la voute s’est effondrée, la flèche n’existe plus».

L’incendie, qui a pris dans les combles de la cathédrale vers 18H50, semble être parti au niveau d’échafaudages installés sur le toit. L’Unesco, se tient aux «côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable», inscrit à son patrimoine mondial, a tweeté sa directrice générale, l’ancienne ministre française de la Culture Audrey Azoulay.
En 2017, 12 millions de touristes ont visité ce bijou de l’architecture gothique, qui faisait l’objet d’importants travaux depuis plusieurs mois. Très prisée des touristes, la cathédrale continue d’assurer ses fonctions d’édifice religieux: cinq offices y sont célébrés quotidiennement, et sept les dimanches. Avec les fêtes et célébrations exceptionnelles, ce sont plus de 2.000 offices qui résonnent chaque année sous ses voûtes.

Notre-Dame de Paris : comment les reliques du trésor ont été sauvées 

Paris Match | Publié le 16/04/2019 à 10h49 |Mis à jour le 16/04/2019 à 12h43 Caroline Fontaine

Les reliques de Saint-Louis sauvées des flammes.
Les reliques de Saint-Louis sauvées des flammes. Baptiste Giroudon

Malgré le terrible incendie qui s’est déclaré lundi soir et a ravagé une partie de Notre-Dame de Paris, les reliques de Saint-Louis, trésors inestimables, ont été sauvées. Elles sont dans un coffre de la Mairie de Paris, avant d’être déplacées au Louvre. Récit du sauvetage. 

Dix-neuf heures avait déjà sonné au clocher de Notre-Dame, Anne Hidalgo, la maire de Paris et Frédéric Lenica, son directeur de cabinet faisaient le point sur leur journée. «Depuis mon bureau, il a vu de la fumée. On a appelé les pompiers pour voir si c’était signalé. Cela ne l’était pas. On ne voyait pas encore de flammes, mais la fumée était épaisse, j’ai été prise d’une angoisse. On est parti immédiatement pour Notre-Dame.» La cellule de crise de la mairie est tout de suite enclenchée : «Vu l’exiguïté du quartier, les flammes, on s’est dit qu’il pourrait y avoir des problèmes avec les riverains, qu’il faudrait en reloger», explique Lenica.

Les reliques de Saint-Louis dans un coffre discret

Très vite, guidés par les conservateurs du patrimoine, les pompiers sortent les oeuvres et les objets les plus importants du trésor de Notre-Dame : la Sainte Couronne (la couronne d’épines portée, selon la tradition, par Jésus-Christ lors de la Passion), un morceau de la croix, un clou de la crucifixion, ainsi qu’un morceau du fouet. La tunique de Saint-Louis a également été sauvée. «On a essayé avec l’aide des pompiers de saisir ce qu’on pouvait, confie un membre des services des monuments historiques. Les reliques les plus importantes ont d’abord été sorties.» Les pompiers, aidé parfois d’un conservateur bravant le feu, passent pas la sacristie, moins ravagée par les flammes pour atteindre les trésors.

Ceux-ci sont chargés dans les camions de la mairie, qui les emmènent à l’hôtel de ville sous escorte de la préfecture de police. A minuit quinze, la maire de Paris quitte la cathédrale pour voir où ils ont été entreposés. Il est bientôt une heure du matin, quand Franck Riester, le ministre de la culture, la rejoint. Ensemble, ils ont mis les reliques de Notre-Dame dans un coffre discret, en attendant que le Louvre les récupère.

Để lại lời nhắn

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.