Hoàng hoạ tại Pháp :Tàu muốn thâu tóm kỹ nghệ mần rượu tại vùng Bordeaux Pháp/ Les Chinois grappillent le vignoble bordelais-Laurence Girard

Les Chinois grappillent le vignoble bordelais


                   Một cảnh báo cho tư bản đỏ(XHVN) Việt Nam

laurence girard

le sujet ne fait plus l’actualité, mais le mouvement se poursuit. Des investisseurs chinois continuent à chercher leur bonheur sur le territoire viticole français. Et tout particulièrement dans la région de Bordeaux.

Le 6 janvier, un entrepreneur de 54 ans, James Zhou, qui possède une entreprise d’emballage cotée à Shenzhen, s’est porté acquéreur du château Renon. Une propriété située à Tabanac, en appellation cadillac-côtes-de-bordeaux. Le château construit au début du XIXe siècle s’accompagne d’un ter- rain de 5 hectares et de 8 hectares de vigne.

Quelques jours plus tôt, fin dé- cembre 2014, toujours à Cadillac, le château de Birot changeait égale- ment de mains. Cette fois, c’est le groupe de tourisme New Century qui s’est emparé de cette propriété avec ses 25 hectares de vigne. Quasi simultanément, la famille Mau vendait son château Preuillac en AOC médoc. L’acheteur chinois,

qui n’a pas souhaité être identifié, posséderait déjà deux châteaux en Libournais.

Le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) dénombre aujourd’hui officiellement soixan- te-treize propriétés viticoles borde- laises passées sous pavillon chi- nois. Mais il estime que le nombre réel devrait être supérieur à cette estimation. Il tient toutefois à rela- tiviser ce chiffre en soulignant que la région posséderait près de 9 000 châteaux.

Enjeu touristique

Cet engouement des investisseurs de l’empire du Milieu pour cette ré- gion dont les appellations sont connues internationalement n’est pas nouveau. La première pierre dujeudegoaétéposéedanslevi- gnoble en 1997. Le précurseur, le Hongkongais Peter Kwok, s’est alors emparé du château Haut- Brisson, à Saint-Emilion. Mais c’est surtout à partir de 2011 que le rythme s’est accéléré. Le nombrede transactions étant depuis, en moyenne, de une à deux proprié- tés par mois.

Pendant ce temps, le vignoble bordelais a subi une violente se- cousse. Portés par l’engouement des Chinois pour les grands crus de cette région, les vins de Bordeaux ont vu leurs exportations bondir dans ce pays, devenu même leur premier débouché. Mais les règles du jeu ont brusquement changé à Pékin. Le gouvernement revendi- que une politique anti-ostentation et anticorruption qui a soudain li- mité le flux des vins fins.

De plus, l’Europe a fait l’objet mi- 2013 d’une enquête ouverte par les autorités chinoises sur d’éventuel- les subventions aux exportations de vin. Même si elle a depuis été ar- rêtée, moyennant un transfert de compétences et de technologies, elle a instauré un élément de per- turbation. A cela s’est ajouté le souci de deux récoltes maigrelet- tes en 2012 et 2013. Résultat, après un premier recul en 2013, les ex-ortations de vins de Bordeaux ontchutéde17%en2014,à 1,78 milliard d’euros. Des éléments combinés qui ont contribué à fra- giliser certains châteaux et à inci- ter leur propriétaire à les céder.

Les observateurs soulignent tou- tefois que les Chinois ne se précipi- tent pas sur les plus belles appella- tions. Pas question d’enflammer les enchères. Ils cherchent plutôt les bonnes affaires. Souvent, l’im- portant à leurs yeux est le château lui-même. L’enjeu étant la plupart du temps tout autant viticole que touristique. Or, justement, Bor- deaux vient de décrocher le titre de meilleure destination européenne de l’année 2015, à l’issue d’un vote en ligne organisé par la société de tourisme European Best Destina- tions. Mais la soif viticole des en- trepreneurs chinois ne se limite pas à Bordeaux ou à la France. Dé- but février, la société hongkon- gaise CK Life Sciences a avalé 650 hectares de vignes en Australie. p

laurence girard

China entrepreneur buys Bordeaux’s Chateau Renon


Chateau Renon has become the second Bordeaux wine property within two weeks to be sold to a Chinese investor, and its new owner plans to both produce wine and use it as an entertainment venue.

image: https://keyassets.timeincuk.net/inspirewp/live/wp-content/uploads/sites/34/2015/01/000009731-ChateauRenon-630×418.jpg

TAGS:Bordeaux Vintage Guides

James Zhou, 54, has bought the Chateau Renon building (pictured) and 5ha of grounds, as well as the 8ha Chateau Renon Ouest vineyard.

It is the second deal negotiated over the Christmas and New Year period by Christie’s-affiliated estate agency Maxwell-Storrie-Baynes, after it sold Chateau Birot to China’s New Century Tourism Group.

A fee for Renon, located in Tabanac in the Cadillac Cotes du Bordeaux area, was not disclosed. Local government data showed that average vineyard prices in the area were between 7,000 and 30,000 euros in 2013.

Maxwell-Storrie-Baynes (MSB) said that Zhou, who is based in Beijing and is chairman of a packaging company listed on the Shenzhen stock exchange, is already a member of the St Emilion Jurade; the invitation-only club for lovers and promoters of the right bank appellation’s wines.

Alongside winemaking, Zhou plans to use Renon as a base for his family in the Bordeaux region and also as a ‘venue for entertaining people from the Chinese wine industry, including Chinese media’, according to MSB.

image: https://static.apester.com/js/assets/loader_100x100.gif

The property, built in 1802 and with 16th Century cellars, includes a stables and was renovated in 2002 by a Bordeaux architect and a specialist in Feng Shui.

Zhou said that he is ‘committed to protecting the heritage and integrity of the estate’. Most of the wine produced is set to be exported back to China.

Both the Renot and Birot deals reinforce a trend for Chinese investors to target Bordeaux chateaux in cheaper areas and appellations.

Để lại lời nhắn

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google+ photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google+ Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.