La chimiothérapie pourrait causer la propagation du cancer dans l’organisme d’après les chercheurs/Phương pháp hoá trị chữa ung thư có thể không có lợi

Tài liệu tham khảo về sức khoẻ

logo y khoa

La chimiothérapie

pourrait causer la propagation du cancer dans l’organisme d’après les chercheurs

Tạp chí Santeplusmag.com

Adam T

Selon le rapport du Centre de Recherche sur le Cancer (CIRC), le cancer est lié à plusieurs facteurs :

  • Le tabagisme
  • L’alcool
  • La mauvaise alimentation (manque de fruits et légumes)
  • Le manque d’activité physique
  • L’obésité
  • Le rayonnement solaire (UV)
  • La pollution

Le Daiymail a publié un article selon lequel, des scientifiques de l’Albert Einstein College of Medicine de New York ont prouvé que la chimiothérapie n’est qu’une solution à court terme et qui demeure dangereuse voire mortelle. D’après cette étude, le traitement chimiothérapique rétrécirait la tumeur mais ouvre la voie à la propagation d’autres cellules cancéreuses dans le système sanguin. De ce fait, le cancer devient impossible à traiter car une fois diffusé à d’autres organes, il passe au stade 4.

Selon le Dr George Karagiannis, auteur principal de cette étude, les résultats publiés ne devraient pas décourager les patients à avoir recours à la chimiothérapie. Toutefois, il serait plus judicieux de surveiller de près la croissance des cellules cancéreuses chez les patients subissant une chimiothérapie. Cette mesure préventive consisterait à prendre un tissu tumoral, imprégné de quelques doses de chimiothérapie préopératoire et de vérifier si les scores des marqueurs augmentent. Si c’est le cas, un arrêt de la chimio est obligatoire pour la remplacer, en premier, par une chirurgie, suivie d’une chimio post-opératoire.

Les effets secondaires douloureux de la chimiothérapie 

Le traitement par la chimiothérapie est administré soit sous forme de pilule soit par perfusion intraveineuse. Ainsi ce traitement est diffusé à travers la circulation sanguine et se propage dans tout le corps.

Le Tamoxifen, le nom générique de Nolvadex, est la pilule la plus ancienne et la plus prescrite pour les femmes qui souffrent de cancer du sein. Il présente l’avantage de réduire de 50% le risque de récidive de la tumeur et de l’apparition d’un nouveau cancer. Toutefois, ses effets secondaires sont éprouvants et douloureux, notamment pour ce qui est des saignements vaginaux, des douleurs thoraciques, de l’essoufflement, des difficultés à parler, des problèmes de vision, de douleurs osseuses, de la perte de mémoire, sans parler de la dépression qu’il génère. Cette dernière qui se déclenche automatiquement chez les sujets atteints de cancer, est aggravée suite à la prise de ce médicament.

Ainsi, ce traitement active les cellules saines pour stimuler la croissance tumorale. En théorie la chimio est utilisée pour éradiquer les cellules cancéreuses en introduisant une dose toxique du médicament dans l’organisme. Cependant cette dose peut être mortelle. Si une dose plus faible est administrée, cela pourrait engendrer deux effets négatifs à savoir, l’épandage rapide et la survie de certaines cellules cancéreuses qui peuvent résister à la chimio et se propager à d’autres organes, via les ganglions lymphatiques. Il s’agit du cancer secondaire nommé également métastatique.

Ce stade de la tumeur devient difficile à traiter du fait de sa gravité et de sa diffusion dans des zones délicates du corps, dangereuses à opérer. Selon le Professeur Karagiannis, d’autres essais sont en cours d’études afin de pallier ce problème.

Quelles sont les autres moyens alternatifs pour combattre le cancer

Selon les chercheurs de Fred Hutch, il y a une possibilité de réduire la mortalité due au cancer du sein en mettant en avant d’autres méthodes afin de déceler la présence de la tumeur et de réduire sa croissance dans l’organisme. Le SPORE Breast Cancer Consortium de Seattle,  a produit son aide aux chercheurs de Hutch afin d’approfondir leur recherche sur les bienfaits de l’immunothérapie qui prend sa place dans le traitement anti-cancéreux, à côté de la chirurgie et de la radiothérapie.

  • L’immunothérapie a pour but de stimuler le système immunitaire afin de le renforcer et de le rendre plus apte à défendre le corps des micro-organismes pathogènes ou des cellules tumorales.
  • La radiothérapie permet de tuer les tumeurs en les irradiant et en modifiant le patrimoine génétique de leurs cellules afin de les empêcher de se développer.

N’oublions pas que pour maintenir une santé saine, il faudrait adopter un mode de vie sain. Il serait conseillé de pratiquer une activité physique régulière, associée à une alimentation riche en fruits et en légumes et de renforcer au maximum son système immunitaire sans oublier de consommer des aliments riches en antioxydants qui permettent de lutter contre les radicaux libres, causes de l’apparition de maladies graves.

Santeplusmag.com

 

Để lại lời nhắn

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google+ photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google+ Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s